Changement de nom & l’art pour la transition

Pour les plus attentifs/ves, vous remarquerez que le nom de mon entreprise a changé. Il y a plusieurs raisons à cela. Quand j’ai commencé l’année dernière, en mode survie, je voulais un nom qui permettrait à mes futurs clients de me trouver le plus rapido possible (Arboriculture Montréal), mais le nom correspondait de moins en moins à mon projet plus créatif et à mon travail qui m’amène aussi en dehors de Montréal. Il me causait aussi problème lors de l’enregistrement, alors j’en ai profité pour aller vers un nom moins contraignant, un nom qui me donne de l’expansion et avec lequel je me sens beaucoup mieux : Cœur d’épinette!


Cette année, un financement me permet de me poser pour ouvrir les possibles à partir du cœur de mon projet pour lequel je propose de prendre soin des arbres et de la nature urbaine, mais aussi d’observer, de s’inspirer, de créer et, surtout, d’explorer nos rapports à la nature. Cela se fait par le jardinage, les ateliers, les formations, mais aussi par l’art et par l’écriture. 

🌿

Parlant d’écriture, j’ai un petit article qui vient tout juste de paraître dans la revue d’art Ciel Variable à propos du très beau travail de l’artiste Sara A Tremblay alors qu’elle tisse des liens singuliers avec son milieu naturel lors du déploiement de son projet Tout t’empêche.

En voici un très court extrait:


« L’essai, créé par le truchement du réseau social Instagram, est ponctué de vidéos et de photographies de récoltes de fleurs, de fruits et de légumes, placés par la suite sur un grand canevas blanc fixé à une grange et recouvrant une table. Au fil de ces offrandes, posées sur ce qui s’apparente à un autel, c’est la dimension ritualisée du geste qui se révèle […] ».


Pas d’artistes, pas de transition écologique! J’espère tant les intégrer davantage à mon travail ici…

3 de mes ateliers chez Le Semoir

Trois de mes ateliers d’éducation à la nature urbaine sont désormais disponibles pour les écoles primaires et secondaires via le beau projet Le Semoir, une initiative de Arbre-Évolution qui « ne cherche rien de moins que d’éveiller chez les jeunes le désir de devenir des écocitoyens engagés’.

J’y ai choisi d’offrir les ateliers Guérilla jardinière et bombes de semences, Promenade arboricole et Motifs dans la nature: observer, imiter, créer.

Défi mai sans tondeuse

Divers organismes, surtout en Europe et en Amérique du Nord, demandent aux citoyens de contribuer à la biodiversité en ne tondant pas leur gazon durant tout le mois de mai. Le but est de laisser la pelouse monter en fleurs afin de favoriser les pollinisateurs. Parfois, ne rien faire est la meilleure solution!

Si Greenpeace a bel et bien lancé le défi au début de mai, la participation me semble faible au Québec comparativement à d’autres endroits dans le monde où l’on partage vivement des photographies de sa cour avec le hashtag #nomowmay sur les réseaux sociaux. Je n’ai même pas trouvé d’affiche en français, mais en voici une créée avec une photo de mes enfants qui s’émerveillent devant la diversité d’insectes qui foisonnent dans de hautes herbes.

Si le mois de mai est crucial pour les pollinisateurs, Plantlife a rédigé un petit guide afin de favoriser la biodiversité tout au long de la saison.

Il n’est pas trop tard pour participer, allez-vous le faire (je veux dire: ne rien faire!)?

Promenade arboricole : le champ au printemps

*Activité gratuite, réservation requise

Dans le cadre de sa programmation les Amis du champ des possibles et Arboriculture Montréal Tio’tia:ke vous invitent à une promenade sur les arbres dans le Champ des possibles jeudi, le 27 mai, à 17h. Nous y observerons les différentes essences d’arbre présentes dans le champ et leurs spécificités: structure, écorce, feuilles, fleurs…etc. Ce sera aussi l’occasion de mieux comprendre la relation de l’arbre à son milieu environnant.  Les enfants sont les bienvenus. Ils auront une feuille avec des trouvailles à cocher pour rendre leur parcours ludique. 

Les places sont limitées, veuillez réserver en m’écrivant à v paulemackrous@gmail.com et en mentionnant le nombre de personnes participantes et, si c’est le cas, le nombre d’enfants qui vous accompagnent. 

Rendez-vous à l’extrémité nord de la rue De Gaspé! 

Planter un arbre, créer un écosystème – Mon article dans le Journal de Montréal

Mon petit article, ce matin, sur la plantation d’arbres en milieu urbain dans le Journal de Montréal. Je le signe comme membre du groupe « Des Universitaires » qui « rassemble des professeur.e.s et des chercheuses et chercheurs universitaires qui prennent position publiquement en faveur de la lutte aux changements climatiques et de la protection de l’environnement et de la biodiversité » L’objectif est de faire de la vulgarisation scientifique dans les journaux « mainstream » et de proposer des solutions concrètes à la population.🌳

Formation « La plantation d’arbres en milieu urbain: méthodes et enjeux » au Conseil régional en environnement de Montréal

Ce matin, j’ai donné une formation de 4 heures sur la plantation d’arbres en milieu urbain au Conseil régional de l’environnement de Montréal! Je suis super contente d’avoir pu partager et rendre utiles mes recherches, lectures et études, mais surtout mes expériences au public (ville), au privé (à mon compte) et dans le communautaire (OSBL), aussi bien en planification que sur le terrain. Surtout, je suis heureuse d’ouvrir des possibles pour la création d’aménagements plus résilients! 💚🌿

J’y ai parlé…

🌳 de l’évaluation de la santé des arbres
🌳 des étapes pour la plantation des arbres (normes BNQ)
🌳 des problèmes récurrents relatifs à la plantation d’arbres en milieu urbain et de leurs solutions
🌳 de la caractérisation des sites de plantation en vue de faire un bon choix d’arbres
🌳 de plusieurs arbres résistants aux conditions urbaines
🌳 de l’approche écosystémique de la forêt urbaine
🌳 de résilience et de résistance face aux changements climatiques
🌳 des diversités spécifique, génétique et fonctionnelle
🌳 de l’application de l’approche fonctionnelle à petite échelle
🌳 de la plantation en guilde (permaculture)
🌳 des forêts nourricières
🌳 des bienfaits des sols vivants et de ce qu’on peut faire pour les encourager
🌳 de la connectivité entre nos aménagements
🌳 des biodiversités urbaines
🌳 du débat indigène vs exotique pour le choix des végétaux

Voilà!🍃

Vidéo : faire ses semis!

C’est le moment de l’année où je reçois beaucoup de courriels et de textos pour des conseils horticoles en lien avec les semis! Ce sont généralement les mêmes questions qui reviennent et je réalise que l’enjeu repose souvent sur une méconnaissance de ce dont une semence a besoin pour bien germer. J’ai fait cette petite vidéo pour tenter de remédier à la chose.

Je présente ici du matériel, une préparation et une méthode simple et super efficace pour faire ses semis. Tout ça est accompagné de notions horticoles. Quand on sait pourquoi on fait les choses, on est plus en mesure d’adapter la méthode et le matériel selon notre propre situation.

Bonne chance dans vos semis! 🌱

La forêt nourricière communautaire: un modèle créatif pour la transition écologique en milieu urbain — Paule Mackrous

Ce billet est issu d’un travail sur la forêt nourricière comme modèle créatif pour la transition écologique en milieu urbain. Il s’agit d’une exploration pour laquelle chaque section pourrait évidemment être beaucoup plus approfondie et argumentée. Il s’agissait d’offrir un fil argumentaire pour une plus forte intégration de ce modèle agroforestier dans nos ville!

La forêt nourricière communautaire: un modèle créatif pour la transition écologique en milieu urbain — Paule Mackrous

Vidéoconférence : Le champ en dormance

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’offrirai la vidéoconférence Le champ en dormance, observer la nature urbaine en hiver pour les Amis du Champ des possibles, mercredi, le 16 décembre prochain, à midi.

L’hiver, les arbres révèlent leur structure et leurs bourgeons alors que les vivaces arriment leurs couleurs avec celle de la neige. Traces de petits animaux ou d’humains, indices de la direction des vents : la neige est un véritable réservoir de signes! Comment identifier un arbre à partir d’un rameau? Quels sont les facteurs qui permettent à une trace de rester longuement dans la neige? Cette vidéoconférence vous invite à découvrir la nature urbaine hivernale à travers une courte balade virtuelle dans le Champ des possibles. 

Amenez votre lunch et cliquez sur ce lien Zoom.

Pub_finale_ChampEnDormance

À bientôt!